Focus Motionmaker : Le Cargo

focussur

Ce mois-ci c’est le collectif Le Cargo qui répond aux questions de Dailymotion. Né en 1999 bien avant l’ère 2.0 du web, Le Cargo est à webzine musical qui voyage à travers le monde s’enrichissant à chaque escale de nouveaux talents et de nouvelles inspirations. Un seul mot d’ordre à bord : nous faire découvrir ce qui les a touchés, partager ce qui les fait vibrer !

Découvrez leurs parcours et leurs projets dans cette interview exclusive !

1/ Pouvez-vous nous rappeler votre parcours? (formation, les gens avec qui vous avez été amenés à travailler…)
Tout est parti du site lecargo.org que nous avons crée il y a maintenant plus de 11 ans. Une éternité sur le net ! Les premières années du Cargo nous faisions des revues d’albums et de concerts, des interviews et de la photo. Et puis il y a un peu plus de trois ans une attachée de presse nous a proposé de filmer une session acoustique. Ce que nous avons refusé au début car la Blogothèque le faisait déjà et le faisait très bien. En insistant un peu et parce que nous ne savons pas dire non facilement, l’un d’entre nous est allé essayer. Et maintenant nous avons tourné plus de 300 sessions…
Nous venons tous d’horizons très différents sur le Cargo. Mais il est vrai que l’image est notre point commun à tous en plus de la musique. Aujourd’hui nous sommes trois principalement à tourner les sessions acoustiques du Cargo. Donc Benoît qui est basé à Stockholm et qui écrème toute la scène suédoise.

2/ Quelles sont, dans vos vidéos, celles qui vous semblent le plus intéressantes, qui vous tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?
Très difficile comme question. Autant nous pourrions dire celles qui nous plaisent le moins, celles que l’on trouve pas toujours bien filmé. Mais les plus intéressantes… Déjà ce n’est pas obligatoirement les plus vues. C’est souvent celles qui ont une histoire. Qui nous ont fait vivre un moment hors du commun comme la rencontre avec Fredo Viola ou le morceau dans les couloirs du Nouveau Casino après le concert de Why ?. Ils y aurait des dizaines d’histoires d’anecdotes… C’est pour cela que l’on tient à accompagner d’un petit texte… Mais il y a aussi les sessions où l’émotion est palpable, l’instant magique. Parfois dans des endroits totalement dénués d’intérêt, voire moche. On rentre chez soi et sur l’ordi on revoit ce que l’on a filmé, pour être sûr. Nous avons vécu cela souvent et par exemple avec Tiny Viper, Great Lake Swimmers, Scott Matthews ou encore Chelsea Wolf.

3/ Quelle sont vos sources d’inspiration ?
La musique, l’instant, la rencontre qui se fait ou pas. Le moment présent. C’est quand même à chaque fois un petit défi. On tourne en une seule prise, en direct. On ne sait pas ce que les artistes vont jouer. Parfois on ne connait pas toujours les morceaux… Tout le monde se lance et… on voit bien ce que cela donne. Evidemment on connait et on regarde ce que font les autres sites qui tournent des sessions. On essaie de suivre. Mais cela n’est pour nous ni une source d’inspiration, ni de concurrence. On fait notre petit bonhomme de chemin. Pour nous le plus important c’est la rencontre, l’émotion du moment que l’on vit et que l’on va essayer de faire partager aux internautes !

4/ Quelles sont vos vidéos favorites sur Dailymotion ?
Ce que l’on aime sur Daily c’est se perdre. Regarder une vidéo et ensuite soit aller fouiller sur le compte où l’on a trouvé cette vidéo, soit les propositions sur le coté. Cela peut être chronophage mais cela permet aussi de découvrir des choses incroyables. Cela permet aussi bien de découvrir des vidéos que l’on ne verrait nul part ailleurs comme le travail de Un Jour Peut Etre (qui sont des amis qui nous aident pas mal sur le Cargo pour le matériel !). Mais aussi de voir des vidéos anciennes ou rares que l’on ne connaissait pas. Bien sûr c’est aussi un moyen génial pour diffuser et se faire connaitre pour des courts métrages par exemple.

5/ Un mot sur votre actualité ? Vos projets en cours ?
On a dépassé les 300 sessions filmés. On a commencé à filmer certaines sessions à deux caméras. On continue. On avance. Avec toujours la même ligne, ne faire que les artistes que l’on aime.
On veut continuer à faire de belles rencontres musicales.

6/ A quel autre Motionmaker souhaiteriez-vous voir poser ces questions ?
Valérie que l’on croise à beaucoup de concerts. On adore ce qu’elle fait.

7/ Un truc à dire en particulier ?
Encore plus de son et plus d’images pour la suite ! Et merci à Sourdoreille pour le relais…