Dailymotion Le Talent au Quotidien : #11 Bibi300

Lorsque nous avons débuté “Dailymotion Le Talent au Quotidien” la première personne à répondre à nos questions fut Frédéric Molas, plus connu sous le pseudo le “Joueur du Grenier“. Dix chroniques plus tard, à l’occasion de notre onzième numéro, Eklecty-City.fr et Dailymotion partent à la rencontre de Kévin aka Bibi300 l’un des vidéotesteurs les plus célèbres du web francophone.

Bonjour Kevin, dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton actualité présente toi en quelques mots et rappelle-nous ton parcours? (formation, les gens avec qui tu as été amené à travailler)

Kevin : Alors bonjour (ou bonsoir, tout dépend l’heure à laquelle vous allez voir cette interview), donc rapidement je me présente : Je m’appelle Kevin et je porte le pseudonyme de Bibi300 sur la toile, principalement sur Dailymotion pour tout ce qui est tests / previews de jeux vidéo et sur Youtube pour tout ce qui concerne les Unboxings (déballages) et présentations d’éditions collector de jeux vidéo ou autre.
Concernant la formation, dans la vie j’ai fait un DUT GEA et pour les vidéos j’ai commencé sur Jeuxvidéo.tv, pour ensuite partir sur JeuxFrance / GameKyo et donc, passer sur Dailymotion et pour ce dernier, j’y suis depuis maintenant 2006.

Qu’est ce qui t’a donné ta vocation ?

Kevin : Comme beaucoup de gens, c’est en voyant Marcus de Game One à l’époque que j’ai décidé de me lancer là dedans. Il y a aussi l’époque avec Johann et aussi Yannick (qui malheureusement nous a quitté il y a quelques années déjà) et tous ces gens m’ont donné envie de me lancer là dedans, de montrer aux personnes que j’avais envie moi aussi de présenter les jeux vidéo, mais à ma manière, avec ma personnalité et mon naturel.

Quelle a été la réaction de tes proches ?

Kevin : Bizarrement je m’attendais à ce qu’ils prennent mal cela, mais pas du tout. Au départ c’était perçu comme quelque chose de marrant, rien de plus. Et puis au fur et à mesure et quand ils ont vu l’évolution de mes vidéos et le parcours qui commençait à se dessiner, j’ai eu surtout de l’encouragement de la part de mes amis, de la fierté pour mes parents car faire des vidéos, ça m’a permis de me sentir plus à l’aise, plus décontracté et moins réservé.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Kevin : Comme je l’ai mentionné plus haut, c’est surtout Marcus et l’époque des Level One sur Game One qui m’a donné envie de faire cela. Le but n’était pas de faire la même chose, de copier leurs mimiques etc… mais de présenter les jeux vidéo que j’ai aimé ou détesté avec ma façon de penser, ma personnalité.

Quand on présente un jeu, le but n’est pas de faire « comme les autres », mais de proposer quelque chose qui nous correspond, sans mentir aux personnes qui vont regarder la vidéo et le faire, de manière spontanée et naturelle. Le public voit lorsqu’on leur ment, donc rester le plus naturel possible et surtout la même personne que dans la réalité, ne pas se fabriquer un personnage.

Quelle est ta première expérience de tournage ? Comment cela s’est passé ?

Kevin : Alors je suppose que tu parles de la toute 1ere vidéo. Ça va faire plus de 7 ans et lorsque j’ai vu qu’on pouvait poster nos propres vidéos (et donc, nos propres tests) sur Jeuxvidéo.tv, je me suis dit : pourquoi pas essayer ? Alors j’ai pris le 1er jeu qui a attiré mon regard dans ma ludothèque et ce fut donc Sonic The Hedgehog 2 sur Megadrive et ça tombait bien car c’était un très bon jeu !

J’ai alors tourné le test en une seule prise, avec une volonté de bien présenter le jeu tout en faisant attention à ce que la vidéo ne dure pas trop longtemps. Je revois ainsi tous les défauts d’un « 1er jet » : je parlais sur un ton monocorde, en tentant de parler de manière oldschool (1990 prononcé dix-neuf cent au lieu de mille neuf cent par exemple…), je parlais dans mon nez et je commençais déjà les blagues moisies… dans tout cela, je n’ai gardé qu’un seul truc encore aujourd’hui : les blagues.

J’ai envoyé tout cela et les retours étaient positifs, donc j’ai continué, jusqu’à aujourd’hui.

Quel a été ton meilleur moment de réalisation ? Le pire ?

Kevin : Je n’ai pas vraiment de meilleur moment, disons que je suis extrêmement content et fier d’une vidéo lorsque j’ai réussi à dire tout ce que je voulais et ce, de manière simple et intuitive, en montrant tout ce que je voulais montrer sans tomber dans la répétition. Quand je réussis à faire ça, je suis très content du résultat et je me dis : « ça, c’est du bon boulot ! »

Par contre le pire moment, ça peut être par exemple une capture qui foire après 30 min de réalisation, ça peut aussi être le micro qui grésille et on s’en rend compte qu’à la fin, le téléphone qui sonne, le PC qui plante et qui fait qu’on doit tout recommencer depuis le début etc… LE moment que je retiens le plus et qui m’a saoulé, c’est lors d’un test que j’ai dû refaire pour la 40e fois (vrai chiffre, véridique !) car il y avait toujours un truc qui n’allait pas. Là ce genre de moments me gonfle mais c’est mon côté perfectionniste qui veut ça.

Quelles sont, dans tes vidéos, celles qui te semblent les plus intéressantes, qui te tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?

Kevin : ces vidéos, ce sont celles très souvent qui m’ont demandé le plus de travail en amont. Je retiens surtout les deux Batman (Arkham Asylum et Arkham City) car je suis un gros fan de Batman. Ensuite je retiendrais Alan Wake qui m’a vraiment emballé et donc, le test je l’ai voulu travaillé et structuré et je voulais qu’il soit le plus carré et cohérent possible. Je pense aussi à The Last Story, Max Payne 3 ou encore Final Fantasy VIII. Je vais surement en oublier mais dans le fond, c’est ça.

Et puis la vidéo de GTA4 les Impressions pour une raison particulière : c’est pas la plus intéressante, mais c’est celle qui a le plus fonctionné et qui a provoqué indirectement, le tournant dans mes vidéos avec de plus en plus de personnes qui m’ont suivis grâce à cette vidéo.

Un mot sur ton actualité ? Tes projets en cours ?

Kevin : Je n’ai rien de particulier à dire sur ce point. J’ai souvent tendance à vivre le moment présent car j’estime que tout peut s’arrêter du jour au lendemain, donc Je continue mes tests sans attente particulière, sans prises de tête jusqu’au moment où tout sera terminé et que l’aventure se clôturera.

Je n’ai donc pas vraiment de projets en cours, mais je suis ouvert à toute proposition qui pourrait aboutir à quelque chose qui, par exemple, pourrait mettre encore plus avant le Jeu Vidéo et ainsi montrer aux gens que le JV n’est pas que de la violence et de l’addiction et que ce n’est que du divertissement, là où les médias en général ont trop souvent tendance à parler de Jeux Vidéo de manière négative et à véhiculer une mauvaise image de notre loisir.
Pourquoi pas des projets télévisuels ou en radio mais ça… c’est un tout autre débat.

Quelles vidéos affectionnes-tu sur Dailymotion ? A quel autre Motionmaker souhaiterais-tu voir poser ces questions ?

Kevin : Je regarde très souvent les vidéos d’actualité pour me tenir au courant des news de la journée lorsque je suis au boulot, aussi beaucoup de vidéos concernant l’économie / Business qui m’intéresse vraiment, mais aussi d’autres vidéos de testeurs que je suis comme Hellcat, Hooper, JDG, P4c, Zombiedeluxe, Pinde38, Hedge, Jackof’ et bien d’autres. Parfois je regarde aussi les trailers de JV que je n’ai pas eu le temps de voir (et parfois ça vient directement de ta chaine.

Je regarde aussi pas mal les vidéos de Spion, tout ce qui concerne Le Visiteur du Futur, ou même avant les Hello Geekette, les « j’ai jamais su dire non » et autres mini-séries du Web.

Ça serait pas mal d’interroger un autre testeur comme Hellcat par exemple, pour rester dans le cadre du Jeu Vidéo. Après je n’ai pas vraiment d’autres personnes en tête, mais mettre en avant des gens qui font de l’excellent boulot et qui ne sont pas vraiment mis en avant, ça peut être réellement un bon point.

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Kevin : que je les remercie du fond du cœur, pour leur fidélité et pour tout ce qu’ils m’apportent de jour en jour. J’ai très souvent reçu des messages touchants, de remerciements de leur part et je suis vraiment fier de partager ma passion du jeu vidéo avec eux, car ils sont présents, là parfois même depuis le début de l’aventure et ça c’est pour moi un geste émouvant et touchant.

Pour tous ceux qui rejoindront l’aventure, je leur souhaite de passer un bon moment avec mes vidéos, tout simplement.

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Kevin : Hum… une question qui peut revenir très souvent : « que pense tu de la génération Youtube, de la place qu’ils occupent et de l’aspect financier qui tourne autour de ce nouveau business-model ? » (J’ai réduit la question sinon c’était trop long).

A cela je t’aurais répondu : Je pense que beaucoup de nouvelles personnes qui montrent et présentent des jeux et qui n’ont pas le succès escompté mériteraient bien plus de mise en avant que d’autres, qui ne méritent pas forcément leur statut aujourd’hui. Gagner de l’argent sur les vidéos est une chose respectable, à condition que le travail derrière soit de rigueur sinon, je trouve que c’est de l’injustice.
Tout ceci est régi par le buzz, le besoin de notoriété et cela peut très vite monter à la tête des personnes qui ne sont pas préparées à cela et qui peuvent très vite déraper. Prendre le recul nécessaire en somme car dans le cas contraire, la chute peut être dramatique.

Et je finirais par cette phrase que je répète souvent dans ce contexte : n’accorde ta confiance qu’aux personnes de valeur. A quoi les reconnait-on ? Ce sont celles qui vont joindre le geste à la parole.
(Et dans ce cas, tu peux tomber sur de bonnes… et de très mauvaises surprises)

Bibi300 sur Dailymotion
Bibi300 sur Twitter

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr et Dailymotion, qui remercient Kévin / Bibi300 de s’être prêté au jeu d’une interview.