Dailymotion Le Talent au Quotidien : #8 Another-Hero


Pour cette nouvelle saison de Dailymotion Le Talent au Quotidien, Eklecty-City.fr et Dailymotion s’associent pour vous faire découvrir ceux qui créent et font l’internet au Quotidien sur le célèbre site français d’hébergement de vidéo. Aujourd’hui c’est Guillaume Beylard réalisateur et créateur de la web-série Another-Hero, qui nous fait l’honneur de se prêter au jeu de l’interview.

Another Hero est une web-série française. Le mix savant entre “Salut les Musclés” et “Buffy contre les vampires”! Action, comédie, science-fiction! Si vous aimez les jeux vidéos des années 90, les dessins animés de récré A2 et du club Dortothé cette série est faites pour vous!

Bonjour Guillaume, dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton actualité présente toi en quelques mots et rappelle-nous ton parcours? (formation, les gens avec qui tu as été amené à travailler)

Guillaume : Alors je m’appelle Guillaume, j’ai 27 ans (mon dieu que le temps passe), je suis scénariste, réalisateur et même parfois acteur. Je fais des films depuis un bon bout de temps maintenant. Je n’ai pas fait de BTS ou d’école de cinéma. Un passage éclair par la faculté Art du spectacle mais vu que j’avais envie de faire des trucs je n’y suis pas resté et je suis entré dans la vie active pour payer mes créations.

L’essentiel de mes connaissances je les ai glanées au fil des tournages, des expériences que j’ai pu avoir au court de ces 10 dernières années. J’officie dans l’association School’s Out basée à Montpellier où nous sortons des métrages dans des genres comme l’horreur, le fantastique, l’humour avec avant tout l’amour du cinéma. Certains de ces films sont d’ailleurs sortis en DVD en France ou à l’étranger. Another Hero est ma première web-série et la première incursion dans le domaine de la comédie pour moi et l’équipe de School’s Out. A part ça j’aime les années 80, la musique Rock et j’adore les Pizzas !

Mes comptes Dailymotion Motion Maker sont Another-Hero et Bertrand34120

Qu’est ce qui t’a donné ta vocation ?

Guillaume : J’ai toujours été amateur de films, de séries ou de dessins animé mais au départ je voulais faire paléontologue, ou archéologue, ou cuisinier ou même dessinateur de BD… Rien à voir je sais… C’est lorsqu’en 1993 j’ai découvert Jurassic Park que je me suis rendu compte que ça serai vachement mieux de raconter mes histoires en film et pas en BD, en cuisine ou la supposer en l’étudiant… La revivre c’était quand même plus excitant.. Et montrer ce que j’aimais à l’écran c’était un bon moyen de partage… Et puis je n’aurai pas besoin de me salir dans la poussière ou ailleurs… Du coup je me suis documenté, j’ai cherché, j’ai appris et je me suis lancé dans cette idée en pondant mes toutes premières « crottes cinématographiques » avec la caméra de mon grand-père. Et puis j’ai postulé malgré l’avis des conseillers d’éducation dans un lycée option cinéma, c’est là que j’ai vraiment eu pour la première fois le sentiment d’être à ma place dans ce que je voulais faire !

Quelle a été la réaction de tes proches ?

Guillaume : Ils ont eu peur bien sûr. C’est normal, qui n’aurait pas peur de voir son enfant devenir un saltimbanque ? Tout de suite ils imaginaient les roulottes, les ânes et moi faisant le mime… Mais ils ont été supers, ils m’ont soutenu et me soutiennent encore d’ailleurs.

Ils ont respecté mes choix et m’ont accompagné dans mes réussites comme dans mes erreurs et je pense que c’est assez rare pour le signifier. Après je pense que quand tu es animé d’une passion, l’entourage sait et voit bien que rien ne pourra te faire dévier de ta route. Lorsque j’ai décidé de faire Ossessione (mon 1er long métrage) j’ai vu toute ma famille se mobiliser pour m’aider et pour que je puisse faire le film. Que ce soit pour jouer, pour m’aider à trouver les lieux, à faire les courses et les repas pour l’équipe, tous ont su me montrer un soutien infaillible et quand je vois le film aujourd’hui, malgré ses défauts j’y vois cette implication, cette confiance et ce soutien.

Même pour Another Hero leur soutien est total, ils relaient chaque épisode et certains vont même venir jouer pour la saison 2.

Et puis vous savez même si le temps passe et que les proches s’inquiètent quand il ne te voit pas réussir financièrement c’est normal, le modèle que l’on emprunte quand on décide de faire ce métier est différent pour tout le monde. Monsieur Spock dirait « Ce serait totalement illogique d’aller à l’encontre de notre nature. »

Eux ils s’inquiètent et moi je raconte des histoires et ca ne changera jamais…

Quelle sont tes sources d’inspiration ?

Guillaume : Difficile comme question, d’abord parce qu’on a toujours l’impression que l’on va en oublié une importante, une fondatrice ! Ensuite je me dis que je vais sûrement passer soit pour un élitiste si je parle que de Truffaut ou bien alors un idiot si je ne parle que des feuilletons AB… Mais je me lance.

En général, je suis inspiré par la cruauté, l’absurdité et la fatalité de la vie. Je suis inspiré par tout et n’importe quoi. La musique que j’écoute, les films que je vois, les discussions que j’ai avec les gens. Partout et par tout… Si on doit parler de cinéma, en priorité je donnerais certains courants qui m’inspirent beaucoup et me parlent en tant que conteur d’histoire.

Le cinéma Bis d’horreur/fantastique des années 70 (Lucio Fulci, Roger Corman, Mario Bava, Robert Wise, Roy Ward Baker, Jean Rollin…), le cinéma d’action hong kongais des années 80/90 (John Woo, Tsui Hark, Jackie Chan…) et je vénère Brian de Palma comme un dieu.

Ensuite il y a la littérature, de science fiction : Asimov, K dick fantastique : HP lovecraft, Ashton Clarke Smith, Abraham Merrit et bien d’autres encore. Je suis aussi un grand amateur de dessins animés et de séries (Doctor Who, Les Chevaliers du Zodiaque, Naruto, Spaced, Star Trek…)

Pour Another Hero les inspirations sont nombreuses et parler de mes goûts c’est finalement bien résumer celle-ci.

Quelle est ta première expérience de tournage ? Comment cela s’est passé ?

Guillaume : Ma première expérience de tournage en tant que réalisateur ce fut les premiers cours métrages et conneries que j’ai faites au collège. Mais mon premier souvenir de tournage carré avec une volonté de livrer un film qui aille au delà de mon étagère ce fut Ossessione.

Nous voulions avec Christophe Robin (Fred dans Another Hero) faire un film d’horreur à l’ancienne et le vendre au marché du film à Cannes. Nous avons écrit le scénario avec Remy Seffe qui travaille souvent avec moi à l’écriture des scénarios (notamment sur Another Hero) et nous avons décidé avec l’aide de Thomas Szczepanski, un ami réalisateur de faire le film. Grâce à son expérience et aux conseils avisés de François Gaillard, fondateur de School’s Out, ami et réalisateur (Last Caress, Blackaria ou plus récemment Die die My Darling que nous pouvons retrouver sur Dailymotion) de l’épisode 1 d’Another Hero. Nous avons pu aller au bout du projet.

Aujourd’hui le film est distribué en DVD aux USA et c’est un bel aboutissement pour un premier long et qui plus est une première réalisation avec la volonté de faire professionnel.

Quel a été ton meilleur moment de réalisation ?

Guillaume : Par définition, beaucoup de nos tournages sont de bonnes expériences. Par exemple le tournage de la première saison d’Another Hero fût un vrai plaisir, celui d’Ossessione ou Beware of Darkness aussi. Mais toutes les responsabilités liées au poste engendrent pour moi un gros stress qui m’empêche souvent d’éprouver un plaisir immédiat. Ce qui me rend heureux c’est surtout les rencontres car chaque tournage c’est de nouvelles rencontres, des amitiés qui se forment, se confirment, c’est l’aspect humain d’un tournage qui me donne de bon souvenir, le côté colonie de vacances.

Par exemple nous avons tourné avec l’excellentissime Marcus de Game One/ No life il y a quelques mois maintenant pour un film de Zombie et ce fut un excellent souvenir de tournage. J’ai aussi eu la chance de tourner en tant qu’acteur avec des comédiens comme Jean Claude Dreyfus, Antoine Basler, Rurik Salle, Zuriel de Peslouan ou Antony Cinturino et j’en oublie beaucoup d’autres tous plus talentueux les uns que les autres !

Les rencontres font souvent pour moi ces meilleurs moments.

Les pires ?

Les pires moments, il n’y en a pas eu beaucoup mais je retiens une scène en tant qu’acteur du film The Hunt de Thomas Szczpeanski (distribué au Chat qui fume) où je joue un type qui découpe des gars et donne les morceaux à manger aux cochons. A un moment je me fais tirer dessus et je tombe dans la porcherie blessé où je me fais manger par les cochons. Tourner dans la fange en hurlant avec de vrais cochons autour de soi pendant 30mn c’est rigolo mais c’est salaud…

 

Après en tant que réalisateur, l’un des pires moments dans ce rôle là c’est lorsqu’on perd le fil de son film, qu’on oublie sa vision première et qu’on flirte avec ses doutes. Pour moi c’est sur Children Of The Grave que j’ai ressenti cela, trop de confiance, trop d’apriori, pas assez de recul… Ça a été dur à vivre. D’abord nous étions parti pour faire un court métrage et puis j’ai décidé en voyant le premier montage d’en faire un long et d’ajouter des scènes comme un patchwork, le soucis c’est que ça n’a pas marché et pendant un an je me suis battu pour essayer de finir en me perdant complètement sur le projet. Aujourd’hui c’est un court métrage sur Dailymotion, mais l’expérience reste douloureuse et inachevée à mon sens.

Quelles sont, dans tes vidéos, celles qui te semblent les plus intéressantes, qui te tiennent le plus à coeur, et pourquoi ?

Guillaume : Dans mes vidéos Another Hero est le projet le plus abouti. L’épisode que je préfère c’est l’épisode 9. Il reprend les ingrédients du Shonen que j’aime tant. Il y a ce rêve qui donne à Romain, le héros, une vraie dimension émotionnelle qui se développe dans les épisodes suivant ; l’intimité des méchants et la révélation finale. Bien sûr j’adore aussi l’épisode 10 avec le délire où Fred se fait entraîner par Jésus Christ. Pour lequel il faudra voter au concours des web-séries de Montreux sur Dailymotion !

En vérité chacune de mes vidéos me tient à cœur, que ce soit sur le compte Bertrand34120 où vous trouverez Ossessione, Children of the Grave où le compte d’Another-Hero que je vous invite à découvrir si vous ne le connaissez pas.

Un mot sur ton actualité ? Tes projets en cours ?

Guillaume : Et bien je travail encore sur d’Another Hero, nous sommes en train de terminer le mixage et le montage son des 4 derniers épisodes, des salons qui arrivent : le MIG (le 17 et 18 novembre à Montpellier) et le Japan Matsuri (le 7, 8 et 9 décembre à Béziers) où nous viendrons avec toute l’équipe pour des dédicaces et la vente des premiers goodies. Et puis je suis en train d’écrire la saison 2 et de préparer une journée spéciale sur BAD GEEK.fr un de nos partenaires.

Sinon à côté beaucoup de projets bien sûr : d’abord un projet d’horreur fantastique emprunt de films d’horreur des années 80/bis appelé La Porte Noire que nous sommes en train d’achever avec Fabrice Martin le garant du projet où j’officie comme co-réalisateur. Ensuite nous écrivons une autre série avec Romain Nicolas l’acteur/ Producteur d’Another Hero et nous développons avec Stéphane Bouyer du Chat qui fume une autre idée. Je joue aussi dans le film de François Gaillard, One Wicked Night. D’autres choses arrivent également mais ne soyons pas trop fou-fou et parlons-en en temps voulu.

 

Quelles vidéos affectionnes-tu sur Dailymotion ? A quel autre Motionmaker souhaiterais-tu voir poser ces questions ?

 

Guillaume : « Franoigaillard » c’est le compte de François Gaillard dont j’ai parlé un peu plus tôt. On à tous un Sensei et bien moi c’est lui !! Je vous recommande ses vidéos si vous aimez la générosité, la sincérité et les excès en tout genre !

 

« Le chat qui fume » réservé à un publique averti c’est un des gros soutien d’Another Hero. Un éditeur de DVD de films rare et spéciaux que vous pourrez découvrir au hasard d’une bande annonce d’un trailer. Vous pourrez aussi voir dessus un clip puisque le matou s’est découvert une envie de réalisation. Un film est en tournage et un clip pour Double Dragon est dors et déjà à découvrir.

 

« k3vYn » C’est un petit jeune qui fait des vidéos stand-up et des petits sketch. En ce moment il créé, avec notre complicité le 1er spin-off-fan-film Another Hero qu’il a appelé : Les Chroniques d’Another Zero !

 

« Dargaard2007 » J’ai découvert il y a peu une web série qui s’appelle Le Jurassien et je me suis bien marré ! Drôle et bien fichu, j’ai adhéré tout de suite à ce Rambo version Cancoyotte et Saucisse de Morteau ! Nous allons les rencontrer lors du Montpellier In Game.

 

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

 

Guillaume : Pour tout ceux qui sont déjà fan d’Another Hero : vous avez le même avis que ma maman du coup je vous aime… Plus sérieusement juste merci de regarder ce que l’on fait et de soutenir nos travaux que ce soit Another Hero ou nos films made in School’s Out.

 

Grâce à vous nous trouvons un echo à notre passion et ça c’est inestimable !

 

Il y a beaucoup d’énergie dans ce que nous faisons. Nous avons la passion de partager nos univers et nous avons encore plein d’idées pour les films ou la saison 2 d’Another Hero alors si jamais vous entendez parler d’un projet fou regardez ce sera peut-être nous…

 

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

 

Guillaume : Star Wars ou Star Trek ?

 

Je dirai que j’ai toujours été Star Wars jusqu’à la 2ème trilogie et cet horrible Épisode 3… Du coup je n’étais plus rien… Mais sur les conseils de Sheldon Cooper je me suis mis à regarder Star Trek et je peux vous dire que ça balance et qu’on ressent énormément l’influence de cette série mythique dans les productions actuelles.

 

Another-Hero sur Dailymotion
Another-Hero.com
Le compte personnel de Guillaume Beylard

 

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr et Dailymotion, qui remercient Guillaume Beylard de s’être prêté au jeu d’une interview.