Dailymotion Le Talent au Quotidien : #5 “J’ai jamais su dire non”

Pour cette nouvelle saison de Dailymotion Le Talent au Quotidien, Eklecty-City.fr et Dailymotion s’associent pour vous faire découvrir ceux qui créent et font l’internet au Quotidien sur le célèbre site français d’hébergement de vidéo. Aujourd’hui c’est Slimane-Baptiste Berhoun – connu aussi sous le nom du Dr. Henri Castafolte, dans le Visiteur Du Futur, et créateur de la web-série J’ai jamais su dire non – qui nous fait l’honneur de se prêter au jeu de l’interview.

Bonjour Slimane-Baptiste, dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton actualité présente toi en quelques mots et rappelle-nous ton parcours ? (formation, les gens avec qui tu as été amené à travailler)

Slimane-Baptiste : J’ai suivi une formation audiovisuelle, un BTS à Boulogne, après quoi j’ai réalisé un court métrage (Garde-Fou) grâce auquel j’ai rencontré Benoit Allemane. Depuis 6 ans je travaille en tant que scénariste et réalisateur chez Brainsonic. En parallèle j’ai réalisé J’ai jamais su dire non, une websérie de 14 épisodes, et je suis comédien dans Le Visiteur du Futur depuis la saison 1 où j’interprète le Docteur Henri Castafolte, le vrai.

Qu’est ce qui t’a donné ta vocation ?

Slimane-Baptiste : Surement mon grand-père. Il a travaillé toute sa vie à la SNCF, mais dès qu’il avait du temps libre il réalisait des films. Souvent de l’animation avec des marionnettes, filmées en 8mm. C’est lui qui m’a mis mon premier caméscope entre les mains, et qui a aussi été mon premier acteur. Je sais, c’est pas super cinéphile comme vocation, mais c’est comme ça.

Quelle a été la réaction de tes proches ?

Slimane-Baptiste : Ma mère a regardé combien de temps de transport j’allais subir pour aller à Boulogne, elle en a calculé mon heure de réveil le matin, puis m’a recommandé de ne pas me coucher trop tard le soir.

Quelle sont tes sources d’inspiration ?

Slimane-Baptiste : Un peu de tout. Je ne suis un grand fan de rien, à part Queen – mais ça, ça ne m’inspire que le port de la moustache – du coup je pioche des idées dans ce que je lis, mais surtout dans la vie de tous les jours. Bosser dans une entreprise, aller voir des clients, c’est un peu comme faire une étude ethnologique tous les jours.

Quelle est ta première expérience de tournage ? Comment cela s’est passé ?

Slimane-Baptiste : Tout dépend de ce qu’on appelle tournage. La première fois que j’ai eu une caméra dans les mains j’avais 5 ans, il neigeait, et j’ai inventé la chute arrière en vue subjective. Cinématographiquement c’était un grand moment, personnellement c’était douloureux.
La première fois que je me suis retrouvé sur un tournage pro, c’était en tant que stagiaire sur un téléfilm. Je crois que c’est là que j’ai réalisé que quel que soit le métier que je ferai, il allait être fatiguant.

Quel a été ton meilleur moment de réalisation ? Le pire ?

Slimane-Baptiste : Il n’y a pas longtemps je filmais dans une Porsche lancée sur un circuit de formule 1 pour faire des dérapages. J’ai vomi, mais c’était stylé. Je crois que ça répond aux 2 questions à la fois, non ?

Quelles sont, dans tes vidéos, celles qui te semblent les plus intéressantes, qui te tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?

Slimane-Baptiste : Garde-fou a une place à part car c’est mon premier court métrage avec une image pro. JJSDN est une belle aventure, humaine (filmer avec son meilleur pote, habiter en coloc avec son monteu…) et scénaristique puisque ça doit faire dans les 2h mis bout à bout.

Un mot sur ton actualité ? Tes projets en cours ?

Slimane-Baptiste : J’ai récemment co-écrit et co-réalisé Les Opérateurs, une web-série pour France TV avec François Descraques. Je joue aussi dedans. J’ai réalisé 17 épisodes du Guichet, une websérie pour Orange Cinéday, diffusée jusqu’en décembre. Je développe également la suite de JJSDN et je vais me mettre en quête de financement pour ce projet, ainsi qu’un autre, Le Chevalier de l’Impératif, où je fais endosser à Moundir le rôle de super héros de la langue Française.

Quelles vidéos affectionnes-tu sur Dailymotion ? A quel autre Motionmaker souhaiterais-tu voir poser ces questions ?

Slimane-Baptiste : J’aime beaucoup l’univers de Ludovik, de Julfou et bien sûr de Raphael Descraques.

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Slimane-Baptiste : Je leur dirais merci, c’est vraiment sympa de savoir que ce qu’on fait ça plait à des vrais gens. Ensuite je leur dirais d’aller plutôt sur ma page Fan Facebook, parce que je crois que je ne sais pas twitter.

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Slimane-Baptiste : J’aurai adoré qu’on me demande quelle est la masse atomique du Cobalt, auquel cas j’aurais pu répondre 58.9.

Slimane-Baptiste Berhoun sur Dailymotion
Slimane-Baptiste Berhoun sur Facebook

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr et Dailymotion, qui remercient Slimane-Baptiste Berhoun de s’être prêté au jeu d’une interview.